Brochures d'éducation publique

La SOGC offre les dépliants d’éducation publique suivants à l’intention des patientes, des cliniques et des établissement de soins de santé. Ce matériel a été revu et approuvé par des spécialistes en la matière de la SOGC.

Laparoscopie

Une laparoscopie est une opération qui permet l'examen de l'intérieur de votre abdomen. Elle consiste en l'insertion d'un mince instrument (appelé laparoscope) au travers d'une petite ouverture effectuée sous votre nombril afin de permettre au médecin de regarder, d'examiner et d'opérer (au besoin) vos organes internes, sans avoir à ouvrir tout l'abdomen.
  • Quand y a-t-on recours?
  • Pourquoi dois-je subir une laparoscopie?
  • Comment dois-je me préparer à la laparoscopie?
  • Que se passe-t-il au cours de l'opération?
  • Que se passe-t-il à la suite de l'opération?
  • Quels sont les risques associés à cette opération?
  • Communiquez avec le médecin/retournez à l'hôpital sur-le-champ si:
  • Communiquez avec le médecin pendant les heures de bureau si:

Retournez
Quand y a-t-on recours?
Cette opération peut être suggérée par votre médecin :
  • lorsque vous ressentez des douleurs à l'abdomen;
  • lorsque vous avez de la difficulté à devenir enceinte;
  • en présence de fluides anormaux dans votre abdomen;
  • lorsqu'il est possible que vous présentiez une grossesse tubaire (croissance du fœtus à l'extérieur de l'utérus);
  • en présence d'un kyste de l'ovaire (une « bulle » remplie de liquide dans votre ovaire);
  • pour retirer des adhérences (cicatrices qui collent aux autres organes);
  • en vue d'effectuer une hystérectomie à l'aide d'un laparoscope.
Vous avez aussi d'autres options, telles que la prise de radiographies et le recours à d'autres procédures médicales (p. ex. la chirurgie ouverte). Vous pouvez même décider de ne pas subir cette opération et d'accepter le problème; cependant, la laparoscopie constitue parfois la seule solution possible.
Retournez
Pourquoi dois-je subir une laparoscopie?
Puisque cette opération permet l'examen de vos organes internes, votre médecin sera mieux en mesure d'identifier le problème que vous présentez. Vous et votre médecin pourrez par la suite discuter de la nécessité de subir un traitement (médicaments, chirurgie, etc.).
Retournez
Comment dois-je me préparer à la laparoscopie?
  • Vous aurez probablement à vous soumettre à un test sanguin (cela a habituellement lieu une semaine avant votre chirurgie).
  • La plupart des hôpitaux vous demanderont de communiquer avec leur service d'admission au cours de la journée de l'opération afin de connaître l'heure à laquelle vous devrez arriver.
  • Prenez une douche ou un bain le soir ou le matin précédant l'opération.
  • Ne mangez pas et ne buvez rien après minuit au cours de la nuit qui précède la chirurgie. Il est possible que votre médecin vous donne des instructions supplémentaires.
Retournez
Que se passe-t-il au cours de l'opération?
La laparoscopie est habituellement effectuée lorsque vous êtes sous anesthésie générale, ce qui veut dire que l'on vous donnera un médicament pour vous faire dormir au cours de l'opération. On utilise alors un tube ou un masque à oxygène pour vous aider à respirer. Toutefois, cette opération peut également se dérouler sous anesthésie locale (comme chez le dentiste) ou régionale (comme dans le cas d'une épidurale, laquelle est souvent utilisée pour les accouchements), selon votre situation et le type d'opération requis. Ensuite, le médecin effectue une petite incision sous votre nombril et insère le laparoscope dans votre abdomen. Habituellement, le médecin effectue une ou deux autres petites incisions au cours de l'opération. Il est également possible qu'il fasse entrer un gaz dans votre abdomen afin de pouvoir mieux examiner vos organes. Le médecin guide le laparoscope afin d'examiner certains organes, tels que l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope et, parfois, l'appendice. D'autres organes internes (tels que la vésicule biliaire, les intestins et le foie) peuvent également être examinés. Si le médecin constate une anomalie, il est possible qu'il retire un échantillon afin de l'examiner de plus près. Parfois, selon les raisons pour lesquelles vous devez subir cette opération et le problème à résoudre, il est possible que le médecin retire ou traite au laser un ovaire, une trompe de Fallope, une grossesse ectopique ou l'appendice à l'aide du laparoscope. Une fois l'opération terminée, le médecin retire les instruments et le gaz, et suture les incisions.
Retournez
Que se passe-t-il à la suite de l'opération?
Vous devrez demeurer à l'hôpital de 2 à 4 heures afin de récupérer. Puisque l'anesthésique que l'on vous a donné peut causer de la somnolence pendant un certain temps, vous devez prendre les mesures nécessaires pour que quelqu'un vous raccompagne à la maison. Il est possible que vous ayez la nausée, que vous ayez mal à la gorge (si un tube a été inséré dans votre gorge pendant l'anesthésie générale), que vous ressentiez une certaine douleur aux épaules, que vous vous sentiez gonflée ou que vous remarquiez une modification de vos habitudes d'élimination (aller aux toilettes). Il est également possible que vous ne soyez temporairement pas capable d'uriner et qu'un petit tube doive être inséré dans votre vessie pour vous aider à évacuer l'urine. Ces symptômes peuvent durer de quelques heures à quelques jours à la suite de l'opération. Il est fort probable que votre médecin vous remettra une ordonnance pour des médicaments contre la douleur à votre sortie de l'hôpital. Vous pouvez également essayer de soulager la douleur en prenant simplement de l'acétaminophène ou de l'ibuprofène (médicaments offerts en vente libre). N'oubliez pas que, selon l'évolution de votre état, votre degré de tolérance à la douleur et le type de travail que vous effectuez, il est possible que vous deviez prendre congé pendant quelques jours. Votre médecin vous indiquera la date de votre rendez-vous de suivi.
Retournez
Quels sont les risques associés à cette opération?
Les risques associés à la laparoscopie sont faibles; cependant, comme pour toute opération, il existe toujours certains risques.
  • Les médicaments et l'anesthésique qu'on vous a donné peuvent causer des réactions allergiques.
  • Il est possible que vos organes abdominaux (y compris les intestins, la vessie et les vaisseaux sanguins) subissent des dommages. Le recours à la chirurgie peut donc être nécessaire afin de corriger la situation.
  • Dans de rares cas, il peut être nécessaire d'effectuer une transfusion sanguine ou une colostomie temporaire.
  • Un caillot sanguin peut se former dans votre poumon, votre jambe ou votre bassin, bloquer une des artères du cœur ou du cerveau, et causer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.
  • L'abdomen peut s'irriter ou s'infecter.
Il est possible que, selon votre situation, votre médecin vous dise que d'autres risques anormaux sont à prévoir.
Retournez
Communiquez avec le médecin/retournez à l'hôpital sur-le-champ si:
  • vous faites de la fièvre;
  • vous vous sentez étourdie ou faible;
  • vous présentez des saignements abondants;
  • vous ressentez de graves douleurs à la poitrine;
  • vous présentez une nausée et des vomissements persistants;
  • vous avez de la difficulté à respirer.
Retournez
Communiquez avec le médecin pendant les heures de bureau si:
  • vous présentez un gonflement abdominal désagréable qui ne semble pas diminuer avec le temps;
  • vous souhaitez discuter des résultats de l'opération;
  • vous voulez prendre un autre rendez-vous