Nouvelles à la SOGC

Sans les faits, la ménopause peut faire peur

La ménopause est une étape incontournable de la vie. Les taux d’hormones diminuent et la fertilité s’amenuise. Même s’il s’agit d’un processus normal, on ne parle pas très ouvertement de la ménopause. La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) espère faire changer les choses.

À compter d’aujourd’hui, grâce au lancement de son site Web renouvelé sur la ménopause, www.MaMénopause.ca, la SOGC s’est fixé pour objectif de rejoindre les 80 % de femmes en ménopause qui souffrent en silence d’au moins un symptôme. La SOGC tente également d’atteindre le plus de 1 % de femmes dont la ménopause se déclare tôt et qui pourraient en ignorer les différentes conséquences sur leur santé selon leur âge.

« Même si la ménopause est une réalité de la vie, les femmes ne discutent pas toujours ouvertement de leurs symptômes et ne réalisent pas que ceux-ci sont traitables au moyen de traitements sécuritaires et efficaces », indique Dre Jennifer Blake, directrice générale de la SOGC. « Bien des femmes ont peur de l’inconnu. Pourtant, à mesure que notre corps change, nous pouvons adapter notre mode de vie pour favoriser la meilleure santé possible tout en vieillissant. C’est la conversation que la SOGC souhaite amorcer. La SOGC veut que les femmes parlent entre elles et avec leurs fournisseurs de soins de santé et que ces discussions reposent sur des conseils provenant de sources crédibles et de données scientifiques. »